alimentation·frugivorisme·hygiénisme

Homo Frugivorus

« Et le Seigneur planta un jardin à l’est d’Éden et il y mis l’humain aussi. Et de la Terre, le Seigneur y fit grandir tous les arbres beaux à regarder et bons pour leurs fruits; et le Seigneur y mit l’humain pour qu’il y tende et s’en occupe. Et le Seigneur dit à l’humain, de tous les arbres tu peux manger gratuitement. »

Adam et Ève par Rubens

Voila une traduction de l’anglais approximative de la Bible car faudrait trouver l’équivalent officiel mais bon les traductions se perdent dans la Glose! Tout cela pour dire que Herbert Shelton met des passages de la Bible pour bien montrer que même dans celui-ci, il est écrit que l’homme est crudivore-frugivore. Voir les représentations graphiques intéressantes sur wiki.

Moses dit que l’humain transgressa cette règle en mangeant le premier repas:

« Ainsi tu mangeras l’herbe des champs »

(le Dr Morse explique la physiologie du corps, voir l’article)

C’est clair que les céréales sont les herbes des champs et la déchéance de l’humanité, car l’humain n’est ni granivore, ni herbivore dans sa constitution. Tous les faits d’Anatomie et de Physiologie montrent que l’humain est frugivore alors que la Science essaye de le placer chez les Omnivores comme les cochons, le chien, l’ours et la poule

Gluten, Digestion et Colon

Même si Claude Bourguignon pense que l’allergie au gluten est dû au gluten synthétique rajouté dans le pain, car le blé cultivé est pourri et n’est plus capable de faire lever le pain. Et que c’est vrai qu’ils ont été modifiés ce dernier siècle. Et aussi que Stephanie Senef du MIT Institute explique dans sa conférence sur l’Autisme, que c’est les OGM, mais surtout le Glyphosate, autrement dit l’Agent Orange, qui sont responsable des syndromes des intestins malades, (en attendant une traduction), et qu’un enfant sur deux, serait autiste en 2020, aux USA, en tout cas.

Le gluten et donc les céréales, le riz inclut, sont des colles, si vous les cuisinez, elles collent, c’est pour cela qu’il faut y mettre du beurre ou autres huiles. C’est aussi une simple réaction de polymérisation en Chimie Organique, on fait chauffer et il y a attachement des molécules, et donc, c’est comme cela qu’on fabriquent des plastiques ou des polystyrènes! Manger cru, manger des fruits et manger du pain, et vous verrez qu’il n’y aura qu’une seule alimentation qui vous donnera de la merde qui vous colle au cul et qui colle aux toilettes! C’est pour cela que les céréales sont utilisées en Eco-construction.

Ce qui est encore pire, c’est que le gluten se dépose sur les parois intestinales (comme vous le voyez souvent dans la cuvette des WC quand vous êtes obligé de prendre la brosse) donnant un substrat pour que les champignons s’y développent, et donnant ainsi une maison à une tonne de candidas, car comme dans la nature, il n’y a que le règne des champignons et des fungis qui puissent décomposer les fibres complexes! Ils peuvent morpher les uns en autres et donc se transformer, une bactérie change en levure qui change en fungi, qui change en autres choses (voir l’article, sur les microzymas et l’endosymbiose).

D’autres substances, tels produits laitiers, etc. vont se déposer aussi sur vos parois, et accentuer la malabsorption, en écrasant ainsi les populations de bactéries, qui sont la flore essentielle des intestins; et qui ont déjà été bien attaquées par les anti-biotiques (pendant toute votre vie), et autres merdicaments et produits chimiques industriels. Les protéines viennent s’y coller et putréfient, permettant aux monstres de se développer et de vous sucer votre énergie. Les villosités intestinales se réduisent, leurs bras deviennent très courts et n’absorbent plus grand chose.

Une explosion de candidas peut s’observer en iridologie, en tout cas, on peut dire si le terrain y est favorable ou pas, et y corréler avec les symptômes. La plupart des infections se font dans les tissus connectifs en dehors des cellules et elles s’attaquent au tissus (collagène) structurels. Cela libère de la Vitamine C actif qui limite leur prolifération. Mais pas pour les candidas, qui ont tendance à vivre l’intérieur de la cellule.

Le Dr Morse dirait qu’ils se nourrissent des déchets, que la cellule ne peut plus les rejeter, car le système lymphatique est hyper-congestionné et enflammé, et donc en état d’acidose.

Lorsque le Candida se propage, il produit donc des déchets toxiques, tel l’acétaldéhyde, qui se propagent aussi dans le corps, abaissant le niveau d’énergie du corps, empêchant la sécrétion de collagène et l’oxydation des acides gras, et bloquant les communications nerveuses, etc.

Parce qu’il se propage dans le corps entier (on verra comment cela est possible dans un article sur la Matrice) et qu’il imite tous les symptômes des ‘maladies’, il est impossible de faire un diagnostic. Cela peut affecter tous les organes, muscles et le système nerveux. (Sclérose, autisme, schizophrénie etc. par exemple). Cela prend du temps pour se régénérer ainsi que de changer de régime et transitionner, spécifiquement si on part de loin; et l’Iridologie permet de voir cela. Elle permet de voir l’état généralisé de l’inflammation et de l’acidose et le niveau: aiguë, sous-aiguë, chronique, génétique.

Cestoda… c’est long, n’est-ce pas?! Le ténia armé, c’est avec la viande, dit le Dr Morse, que ces monstrogothes arrivent…

Cette faune et cette jungle, ensuite, s’auto-entretien car elle produit ses propres déchets toxiques qui vont garder le terrain dans un état pourri, et je pense même, personnellement, que certains parasites peuvent arriver à contrôler certain comportement chez l’humain, énervement, déprime, perversions, etc…, comme l’appelle des candidas quand ils ont faim et réclament à manger, il est alors très dur de résister aux appels du sucre et du gluten. Pour la notion de « Terrain » voir Antoine Béchamp et Claude Bernard (opposé au fallacieux, tout microbes et virus, Pasteur).

« Claude Bernard a créé, à partir de 1850, le concept fondamental de la biologie moderne de milieu intérieur. La constance de ce dernier, nommée plus tard homéostasie, est la condition de l’affranchissement des organismes évolués par rapport au milieu extérieur. »

« Dans un mémoire posthume sur la fermentation alcoolique, qui provoquera une polémique entre Pasteur et Berthelot, il défend (contre Pasteur) la thèse du « ferment soluble », thèse qui sera consacrée par la théorie des enzymes, mais il va jusqu’à soutenir que la levure (vivante) est produite par le « ferment soluble » (non vivant), ce que les historiens des sciences considèrent comme une régression vers la génération spontanée. »

 

Taenia saginata

C’est pour cela que les hygiénistes prônent les méthodes de nettoyage comme le balai intestinale, l’hydrothérapie ou/et le jeûne. Dans les vidéos du Dr Morse, on entend desfois des histoires pas très drôle, mais un peu quand même, sur des personnes racontant leurs histoires de trucs se faufilant sous la peau, etc… Il nous montre des photos aussi!

C’est un de ses professeurs, Bernard Jensen, qui lui enseignant l’Iridologie, qui l’aida je pense à comprendre pas mal de choses sur les intestins, Jensen a écrit plein de beaucoup super intéressant, surtout sur le sujet du colon (des informations bien dures à trouver) à savoir: que fait le colon? Et qu’est-ce qui s’y passe?

Ici, tiré du bouquin de Norman Walker « Colon Health »:

Colon normal avec les points reflex
Colon anormal d’une femme de 36 ans, personne mangeant de la viande et des céréales, exemple assez typique.
Le Cecum, poche à vers!
autres exemples de colon anormaux

Jensen avait des processus de nettoyage du colon avec des lavements et de l’hydrothérapie, il prenait aussi des Radios (Rayon X) de ces patients pour voir l’état et la forme du colon, voir le scans ci-dessus-dessous, aucun colon n’a jamais été normal dans tous ce qu’il a vu! (vérifier aussi par des médecins). Il a corrélé cela aussi avec l’Iridologie. Ses bouquins sont passionnant (voir « Intestin Libre »); et tout ces individus hygiénistes (Jensen, Shelton, Mosséri, Morse, Ehrets…), se basent sur leur recherche et voyagent à travers le monde; mais surtout sur beaucoup et beaucoup de pratique, bien sûr, un peu de Science, mais seulement ce qui est bon à prendre, car beaucoup est à jeter, en ce qui concerne la Science Officielle.

colons anormaux
Iridologie et Radios X de colons

Sur ses milliers de patients, Jensen a pu constaté l’état de leur colon, et comment ceux-ci fonctionnaient et réagissaient, notamment lors de ces détox, il y a souvent constaté une espèce de peau de serpent lisse et gluante et noire qui sort dans les selles, desfois ayant la même texture que du pneu! (voir les photos) C’est la couche qui se dépose le long des parois intestinales et qui semblent avoir la même forme que les intestins! C’est pour cela qu’on mange et qu’on mange et qu’on mange, car on n’absorbe pas grand chose!

résultats dans les selles, détox du colon

C’est toute cette mauvaise alimentation qui causent tout ces problèmes en faite! On a beau dire qu’on peut s’adapter, l’age de la mort s’est réduite à comparer des records des temps passés, de 250 à 500 ans. Légende ou pas, bref, l’hygiène de vie (se laver, savon, assainissement) a constituée le seul fait qui explique l’augmentation de l’espérance de vie au XXe siècle, avec le fait qu’il n’y a pas de guerres aussi mortelles que 14-18 et 39-45, et ce n’est surtout pas grâce à la vaccination, ni la mérdecine, ni à l’agriculture, etc… (lire Ivan Illich).

Sans compté, les ravages que font l’Agriculture des Céréales et l’Élevage: déforestation, pollutions des eaux, OGM, pesticides, et tous les « cides », torture, exploitation, dégradations des sols, érosion, assèchement des cours d’eau, des rivières, des fleuves et même des mers! (voir l’article).

Caïn tuant Abel, intégrant ainsi l’élevage à l’agriculture, un modèle unitaire de destruction de la planète et de l’esclavage de la Nature.

 

Avec les fruits, les baies et melons, certaines feuilles et légumes, pas besoin de cuire, la Nature a déjà tout préparée!

Vous croyez que la Nature a donné à manger à toutes les espèces sauf nous?

Alors, je vous l’accorde, c’est plus dur dans un milieu non-tropicale et non-insulaire, mais nous ne sommes pas vraiment adapté aux climats plus froid. D’ailleurs, Il y a des chances qu’on ait besoin de certains produits marins pour l’iode et les omégas 3 (Voir aussi ici), comme certains primates ont besoin d’insectes desfois. Et ils semblent que nous soyons fortement proche des milieux marins et lacustres.

Trois extraits du Bouquin de Guyaux:

« La plage alimentaire la plus étendue qui puisse être dans la nature n’est ni celle que produit un environnement forestier ni celle que produit la savane ni même celle que produit un milieu aquatique. Seul le carrefour de plusieurs environnements tels que ceux que nous venons d’évoquer, peut prétendre offrir une diversité de ressources alimentaires pouvant expliquer ou justifier l’avantage sélectif d’un tel système sensoriel. ».

« L’accès à l’eau a joué un rôle important dans l’évolution de notre lignée. Dans une récente publication (Magill et al., 2012), les auteurs arrivent à la conclusion suivante : La disponibilité en eau ayant une forte influence sur les écosystèmes est-africains, par extension, elle a jouée un rôle central dans la prolifération des premiers humains durant les périodes de rapide changement climatique ».

« L’apprentissage des préférences alimentaires commence in utero avec la découverte des caractéristiques organoleptiques des aliments consommés par la mère (Marlier, 1998) ; ces caractéristiques se retrouvent en effet dans le liquide amniotique dans lequel baigne le fœtus ».

Donc plus besoin de cuisine, plus besoin d’agriculture grâce à la Permaculture, la vie est déjà beaucoup plus belle, surtout si on retrouve nos 3000 espèces d’arbres fruitiers et qu’on les adapte suivant notre climat. Car par exemple, une grande partie de l’hiver il y a des Kakis (jusque fin janvier/début février pour cette année 2017) et certaines variétés de pomme se gardent jusqu’en Avril, les kiwis, eux aussi, se gardent l’hiver, la mangue US peut résister à des températures de -15ºC.

En effet dans les pays tropicaux, il y a des fruits toute l’année. Et un seul arbre donne pléthore de fruits! C’est l’abondance et la générosité de la Nature. On nous fait et on nous a fait croire qu’on doit payer (voir la tromperie).

jackfruit – fruit du Jacques

De plus le rôle de notre espèce est de disperser les graines, une fois les fruits mangées, donc, soit on les jette, soit on les excrète.

Digestion

La digestion ‘doit’ se faire en 4h, et donc, souvent, ce qui sort dans vos selles et beaucoup plus vieux que vous pensez, c’est simplement que la digestion est poussée par le trop plein, le péristaltisme ne marche plus, et c’est simplement la mécanique du repas suivant qui pousse le caca dehors, et le plus souvent c’est parce que vous avez bu votre café, chocolat ou thé ou fumer une clope, cela active l’excrétion.

Bernard Jensen a constaté sur plusieurs patients, lors de détox, que certains avaient excrété des graines ou autres résidus fécaux non-digérés, qu’ils n’avaient pas mangé depuis plus d’1 an!

Donc de la bouche au cul, il ne devrait pas se passer plus de 8h, avec une selle par repas. C’est même plus rapide quand on est frugivore. Donc une crotte le matin au réveil ou peu après, puis dans la matinée et probablement une autre le soir, et donc pour les 3 repas, 3 cacas!

Mais en faite, il faut s’adapter et manger quand on veut, à l’heure où veut, autant qu’on veut, enfin en tout cas pour les frugivores, mais je pense, que comme il est dit en Ayurvéda, que le dernier repas devrait être prit avant le coucher du soleil.

Digestion, d’après le livre de Jensen, « Intestin Libre ».
Digestion, d’après le livre de Jensen, « Intestin Libre ».

Le matin on est pas censé manger non plus, car on devrait démarrer directement et être opérationnel, car la nuit nous à réparer et préparer. Pareil pour l’eau, on n’a pas besoin de boire de l’eau, surtout que les minéraux n’y sont pas absorbables et même polluant, à moins de la boire vivante au griffon (l’eau au griffon perd son énergie et son potentiel dans les 10 mins, à part pour les eaux dites ‘sacrées’, ex: certains Griffon de Lourdes mais pas tous!). L’eau dont on a besoin, l’eau électrisée et magnétisée, est déjà présente dans les fruits, ou autres noix de coco!

Pour détoxiner le corps, une méthode simple, le test de 3 semaines, 3 semaines sans sel, puis sans gluten, puis sans produits laitiers, ou sans viande; tester aussi 1 jour de jeûne à l’eau, un jour de jeûne sec, 3 semaines de cure de jus, c’est toutes des expériences que l’on peut faire, et qui sont simples, et on peut voir comment on y réagit, quelles douleurs apparaissent ou disparaissent, comme notre comportement change, notre sommeil, etc…

Vous allez voir c’est surprenant. Commencer par le sel et vous ne pourrez plus jamais manger de pizzas et autres trucs hyper-salés. Arrêtez les pâtes et le pain et vous arrêterez de gonfler et d’avoir mal au dos. Le meilleur étant le jeûne, vous vous débarrasserez de votre peur de pas avoir à manger!

3 semaines de cure de raisins?!

« On prend les mauvaises habitudes de l’humain pour la vérité »

Durian

Ni Carnivore, ni Viande, ni Protéines

Nous ne somme sûrement pas Carnivore, tuer et la vision du sang est répugnant pour l’humain. Et dans la Physiologie: tout diffère, la taille du foie et du pancréas, la longueur du tube digestif, la différence de la dentition et des sucs digestifs, les réactions chimique de l’urine, le fonctionnement de la Thyroïde, etc…

Tout cela prouve bien que l’humain n’est pas Carnivore. Niveau adaptation, l’humain mange de la viande depuis des millénaires, ok, mais c’est même pas sûr que cela soit vraiment généralisé! Certainement chez les esquimaux (mais avec une espérance de vie très faible) et chez les populations des terres froides; mais notre constitution reste frugivore!

Même les petits malins, qui se moquent des végétariens en disant qu’ils tuent la plante, devraient se rendre compte que cet argument n’est plus valable lorsqu’il s’agit du fruit, car le fruit est fait pour être consommer! Et dans les fruits il y a tous les acide-aminés qu’il nous faut; car les protéines (animales/végétales) doivent être digérées, cassées et ré-arrangées, et celles provenant des céréales et de la viande, sont trop complexes, elles provoquent des réactions immunitaires et putréfient et ne sont que partiellement digérées.

Le sucre des fruits est directement disponible, le fructose s’intègre directement au cycle de Krebs, tous les autres sucres doivent être transformés puis transportés par l’insuline.

(Entre parenthèses, seulement 1/3 de notre énergie vient de la nourriture!)

« le Fruit une arme de construction et de régénération massive »

De plus la consommation de viande est délétère pour l’humain:

  1. Trop riche en protéines donc forte acidification.
  2. Contient des produits délétères liés au condition de leur mort, excès d’Adrénaline…Poisons et Excitotoxines.
  3. Dès la mort, la putréfaction s’en suit même en considérant toutes nos méthodes de préservation.
  4. Les méthodes d’élevage n’amène pas vers la santé, tous les animaux sont malades.
  5. les produits de la mer, comme le poisson, ont des enzymes de putréfaction et de décomposition, même à très basse température, c’est pour cela qu’ils sont congelés directement sur le bateau, le poisson pourrit dans le congèle, littéralement!
  6. Reste très très longtemps dans les intestins, favorisant la faune des ghoulies, vers, etc.

Il faut être équipé spécialement pour la viande, ok ! l’humain peut y survivre, mais pas en vivre. (Pour l’excuse des esquimaux, lire Dr Edward Howell).

Une alimentation sans produits animaux est meilleure pour l’humain, toutes les études le prouvent et la plupart des nations sont végétariennes au départ. (expériences de Chittenden et Fisher de Yale et de Horace Fletcher).

fraises des bois

Les grecques et les romains ont conquis le monde en étant végétarien, leurs soldats marchaient des kilomètres par jour en portant une lourde armure. Les tribus Germaniques conquérant Rome étaient presque végétarienne. Les Hindous, les Chinois, etc… furent des végétariens pendant des millénaires, pareil pour les paysans d’Europe, les Russes, Perses, Birmans, Japonais, etc… Pythagore, Platon, Socrate, Aristote, etc… Tesla, Einstein, Bernard Show, Thomas Edison, Newton, Hitler, etc…

En 1907, treize physiologistes anglais publièrent un manifesto que le végétarisme conduit à une meilleure santé. Beaucoup d’études furent faites et prouvèrent l’usage de viande délétère dans nos performances d’endurance, de force et d’intelligence.

transition avec des légumes à la vapeur. Bio,surtout pour asperges et choux, car l’odeur qu’ils donnent dans la nécroculture traditionnelle, c’est des excès de sulfate dû aux intrants chimiques.

En passant, toute la propagande de l’Industrie Laitière et Animal d’après guerre ne se basait sur aucune étude scientifique, simplement sur de la Pub,  et en France sur le faite que le Ministre de l’Agriculture de l’époque était pote avec le gros bonnet de l’Industrie Laitière, etc… lire aussi Lait, Mensonge et Propagande, de Thierry Souccar.

Les produits laitiers, dixit le Dr Morse, est l’alimentation formant le plus de mucus dans le corps (lire aussi Arnold Ehret).

Il est reconnu que les mangeurs de viande souffrent plus de maladies et vivent moins longtemps mais l’humain se croit toujours en dehors des lois de la Physiologie et de la Nature!

La Boucherie, est la profession, où la moyenne de vie est la plus basse de toutes les professions.

L’humain est une créature d’habitudes, et je rajouterais d’addictions !

6 millénaires passés à faire n’importe quoi, n’a en rien aidé son instinct. Il en a presque finit de détruire son environnement d’ailleurs! (voir article).

Les éléments non-digérés de la nature, fermentent et putréfient, générant des poisons.

Il y a une différence énorme entre la faim et l’appétit. L’appétit est une faim falsifiée, une habitude, programmée par exemple par le nombre de repas par jour, par des sens pervertis odorat, vision, goût, condiments, assaisonnements et même l’idée qu’on se fait de la nourriture, surtout quand on voit ce qu’il y a dedans.

L’appétit est seulement satisfait par un sentiment de trop plein, desfois même insatisfaisante, de dépression, faiblesse ou envie (devoir) de faire une sieste.

La vraie faim apparaît naturellement, sans facteur externe et est accompagné d’un salivation, et le vouloir d’un aliment bien particulier, pas d’un estomac qui gargouille, ni d’un cerveau qui regarde la pub. Avant le standard c’était un repas par jour.

Aussi lire l’article wikipedia que j’ai écrit sur la Leucocytose digestive. Mangez du cuit provoque des réactions immunitaires… Voir aussi les poisons de l’alimentation industrielle.

« Le Dr Edward Howell publie en 1946 The Status of Food Enzymes in Digestion and Metabolism et postule la loi de la sécrétion adaptative des enzymes digestives. Les enzymes présents dans le cru, une alimentation vivante non dénaturée par la cuisine (chaleur/pression), participeraient à la digestion et donc soulageraient les sécrétions enzymatiques du corps (la salive et les jus pancréatiques).

Il montre un lien entre l’appauvrissement enzymatique de l’alimentation industrielle et les maladies chroniques, ainsi que la diminution de la taille du pancréas et l’inactivité salivaire en corrélation avec un régime cru, une corrélation entre déficience en enzymes et augmentation de l’activité bactérienne facilitant l’infection, et dit que les globules blancs seraient porteurs d’une très forte activité enzymatique et de la plus grande diversité enzymatique dans le corps et notamment au niveau du pancréas, et que le système lymphatique transporterait donc cette activité enzymatique. Il note aussi une augmentation des enzymes dans le sang et l’urine lors de la leucocytose digestive. »

Vidéo de Casasnovas et le Dr. Dejardin sur le mythe de la protéines, et sur le crudivorisme, et en particulier les questions de rythmes chrono-biologiques.

Que retrouve-t-on dans « l’Éloge du Cru » de Dominique Guyaux ?

« Donc, en passant un mois à la campagne, vous vous débarrassez de tout un tas de récepteurs olfactifs dédiés aux odeurs de la ville ».

Au final, il dit sur le système olfactif:

Le système olfactif est capable d’identifier la composition biochimique d’une odeur qui se dégage d’un aliment brut comme un pomme, un coquillage, une feuille, une graine, etc.

Il est capable de faire la même chose en ce qui concerne les parties internes des aliments grâce à la respiration rétronasale juste après leur mastication. C’est-à-dire avant que l’aliment soit éventuellement ingéré.

Il est capable de reconnaître des molécules combinées et de sous- ou sur-évaluer l’odeur de certaines molécules, quelle que soit leur concentration. Il peut augmenter ou diminuer l’attrait ou l’aversion pour un aliment. Il peut repérer des molécules même en faible concentration, même si d’autres dominent par leur forte concentration. Il est capable de quantifier la présence d’une molécule dans un aliment et d’en adapter la consommation.

Il est capable de faire subir des tests biochimiques aux molécules libérées par la mastication (enzymes salivaires) et d’en apprécier le résultat (rétro-olfaction) avant son éventuelle ingestion.

Il est capable de générer de nouveaux neurones correspondant aux odeurs présentes dans l’environnement en moins de deux mois. il s’adapte aux variations des aliments, des saisons, du temps.

Le système olfactif humain est capable de discriminer un nombre considérable d’odeurs différentes. Mais il n’est pas adapté comme le loup ou autres au traitement des quantités infimes de molécules flottant dans l’air. C’est un puissant outil pour le cerveau.

L’alimentation moderne nous trompe

Mais nous mangeons toujours n’importe comment! Logiquement nous devrions améliorer cela. Mais il faut que le cerveau est une image olfactive de l’aliment réelle de sa composition biochimique. Mais ce n’est pas la réalité qui est transmise au cerveau. Il y a tromperie.

Le cerveau identifie bel et bien une promesse de plaisir, mais cette promesse est issue « d’un faux » parfaitement bien imité. Il existe de multiples façons de berner les systèmes sensoriels impliques dans le processus alimentaire. Les aliments transformés changent la donne et trompe, au contraire du cru qui donne la vérité, vous ne mangerez pas un fruit pas bon, mais même des pâtes ou du riz pas top, avec un peu de fromage, ça passe! On a co-évolué avec le système crus depuis longtemps, mais moins avec l’alimentation industrielle.

la fleur de bananier est extraordinaire! Aussi en salade!

« Autrement dit, l’évolution nous a doté de moyens extrêmement efficaces pour que nous puissions couvrir parfaitement nos besoins physiologiques et rester en bonne santé tout au long de notre vie, mais cela ne marche qu’avec des aliments crus« .

« Le point de départ de cette incapacité croissante se situe probablement dans l’adoption de la collecte, car cette pratique conduit immanquablement à mélanger plusieurs aliments différents dans l’estomac. Or ces mélanges perturbent l’analyseur sensoriel périphérique car ils trompent à la fois les systèmes sensoriels ; ce qui se traduit par des approximations dans le contrôle qualitatif ou quantitatif de la prise alimentaire et tous les processus digestifs risquent d’être concernés ».

Moi, je le répète, l’Homme est une créature d’habitudes et d’addictions, facilement manipulable par la Nature et par ses pères…

Les remèdes!

Transition vers le tout cru, et vers le tout fruit, mais ne pas négliger les autres facteurs, l’alimentation est peut-être 20% de la santé! Donc qualité du Sommeil, du Repos, de la connexion à la terre et à la nature, relaxation, massage, méditation, exercice léger suivant la fatigue; l’ennemi numéro 1, et presque tous les thérapeutes vous le diront, c’est le Stress.

Donc l’environnement (travail, amis, famille, loisirs, pollutions, etc.), l’épigénétique, est le facteur le plus important, il faut s’inscrire dans une vision holistique.

abricot

l’argile

Devrait-on manger de l’argile?

Certaines populations consommes de l’argile régulièrement, certains animaux pour se soigner, les animaux en Afrique, on le voit souvent dans les documentaires sont dans l’eau boueuse donc avec des bactéries et virus neutralisés. On est dégoûté de voir un chien boire l’eau d’une flaque boueuse, mais il est plus intelligent que nous, en tout cas, il est mieux relié à ses intestins. On n’empêche les bébés de mettre la terre à leur bouche mais ils sont soient entrain d’entraîner leur système immunitaire, soit entrain de se soigner, sûr, y a toujours la pollution des vers et des saletés… microbes? ou vraiment?

Le corps ne peut se défendre tout seul? La Nature ne peut se défendre toute seule? Elle est mal faite, ou c’est ce que les marchands de savons essayent de nous faire croire? Il est dit que notre glande pinéale est calcifiée et que donc notre conscience en est altérée, la TV rend certainement abrutis, c’est prouvé, et notre cerveau gauche domine par l’extrême conditionnement que nous subissons, un monde hyper-mental, hyper-fictif, toujours entrain de calculer et rarement entrain d’aimer, ou s’il aime, c’est l’amour fictif conditionnel et conditionné version Hollywood.

kaki

Le Jeûne!

Lire Herbert Shelton et Albert Mosséri, deux grandes figures de l’Hygiénisme, fut interdit à Mosséri en France de faire la pub de l’Hygiénisme, c’est donc que c’est bon! Voilà la série de vidéo de Thierry sur le jeûne et le documentaire d’Arte.

Documentez-vous bien avant d’entamer un jeûne mais il n’y a que l’expérience qui peut vous faire comprendre et progresser! En tout cas, quel technique extra-ordinaire! Que pratique tous les animaux! Alors, essayez avant de critiquer, n’ayez pas peur!

Les plantes médicinales et sauvages

Il y a plein de bouquins sur le sujet, les bouquins de Jean Valnet sont top, « les 200 plantes qui guérissent » de Carol Minker, « C’est la nature qui a raison » de Mességué. Pour les Plantes sauvages, y a ceux de Francois Couplan, voir aussi Gourmandises Sauvages. Voir l’article du Dr Morse pour l’utilisation de ses plantes.

Il est important d’utiliser des plantes sauvages ou de très bonne qualité car nous sommes très dégénérés et de plus les sols, comme l’explique Claude Bourguignon et d’autres, sont très appauvris donc les plantes médicinales maintenant sont faibles, et malheureusement beaucoup d’herboristes se fournissent en bio, elles sont trop faible pour les tisanes, il faut les ingérées, les prendre en poudre, et les cultiver en permaculture, mais la Biodynamie aussi donne de la bonne qualité.

Connexion à la terre!

Voir Obert Clinton, c’est à dire à peu prés 45 mins/jour sur terre, sur l’herbe, pieds nus et donc au contact de la Nature, et si possible, avec du Soleil et de l’eau (mer ou rivière). Et donc idéalement dormir pas trop loin du sol et pas à l’étage.  Et loin du système électrique, exemple, même un champ électromagnétique de 0,1 V/m sur votre lit, empêchera la sécrétion de mélatonine la nuit pour la réparation de votre corps.

jackfruit

« Rien n’est la proie de la mort, tout est la proie de la vie » Antoine Béchamp

Fruit:

De l’indo-européen commun *bʰrūg- . Apparenté à l’allemand brauchen. Le Dictionnaire étymologique latin explique au sujet de ce verbe :

Fruor est pour frugvor → voir struo au sujet de la chute de la gutturale laquelle est restée dans les dérivés les plus anciens, comme frugi, frux (semence). Elle manque dans les formes plus modernes, telles que fruitus, fruiturus, etc. On trouve en ancien latin fruor transitif avec l’accusatif. Fructus est primitivement un substantif abstrait (voir ductus et raptus) signifiant « jouissance ». Mais il a pris ensuite l’acception concrète de « récolte, fruit ». Une restriction de sens analogue s’observe pour frumentum. Frugi est le datif, ou peut-être le génitif avec perte de l’s final, de frux : servus frugi est un esclave « de rapport », homo frugi s’oppose à homo nihili, homo nequam. Il s’est dit ensuite, en général, dans le sens de « économe, honnête, rangé ». De là frugalis, qui a les mêmes sens que frugi. À côté de fruor, il s’est conservé des traces d’une autre conjugaison  voir fruniscor.

Intéressant, si on regarde la définition des polytechniciens: « être un fruit » est « être inutile, incapable et imbécile », c’est un reflet de l’esclave que nous subissons, et des ignorants qu’ils sont. Il y a la version du Droit: « un produit d’une terre ». Une autre définition: « L’enfant », c’est plus poétique!

On y retrouve quand même la relation à l’esclavage, au profit, et au capitalisme, une raison bien ancrée de comment la Nature est haïe si profondément par l’homme, de par le conditionnement par la peur et son éloignement de la Nature. On fait plus confiance aux produits chimiques, soit disant propres, qu’aux bactéries! Le monde à l’envers! Alors, svp, retournez-le! Et arrêtons de retourner la Terre!

fruor
frux
fructus

Il y a plein d’autres définitions intéressantes et de connexion à faire dans ces mots!

Plus je mange des fruits, plus je monte en conscience, plus je les trouve extraordinaire, plus la Nature est magique, plus l’observation remplace l’action, et l’avoir devient s’avoir… puis l’être. Et le mensonge devient vérité…

— Jackfruit —

Publicités

2 commentaires sur “Homo Frugivorus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s