Permaculture·plantes·santé

Les Mauvaises Herbes…

Résumé :

1. Les mauvaises herbes poussent dans des conditions bien spécifiques de terrain.

2. Les mauvaises herbes souvent poussent sur des terrains pollués par l’Humain et abimés et dégradés.

3. Les mauvaises herbes dépolluent les sols.

4. Les mauvaises herbes améliorent et régénèrent les sols.

5. Les mauvaises herbes sont sources de nourriture et de médicaments naturelles.

6. Les mauvaises herbes indiquent le type de sol, les manques, les déséquilibres, etc…si on sait les comprendre, elle sont des panneaux signalétiques

Rétablissons enfin l’équilibre, les mauvaises herbes n’existent pas, il n’y a que le mauvais jugement de l’humain qui existe…et son ignorance !

    Armoise Commune ou Mugwort

Certainement le premier livre écrit sur le sujet, Weeds, Guardian of the Soil par Joseph Cocannouer, Mauvaises Herbes, les gardiennes du Sol

Il faut vraiment réfléchir sur ce titre, les Gardiennes du Sol car c’est ce qu’elles sont! Elles apparaissent sur des sols très pauvres, limite désertique, et surtout pollué…Par exemple: on fait la chasse aux Genêts, qui est vraiment une chasse aux sorcières, le Genêt à balais d’ailleurs symbolise le balai des sorcières, en passant, elle contient des alcaloïdes, donc c’est une plante Enthéogène. Alors qu’ils sont là pour régénérer des sols rocailleux; sols dégradés  par l’humain. Il est extrêmement important de les laisser pousser et souvent ils sont une ressource! Surtout médicinales, et desfois même une réserve de nourriture. L’Armoise commune est une plante médicinale de premier plan, notamment utiliser en Moxibustion. L’Allergie n’existe pas, comme les maladies, cette plante est juste un puissant détoxifiant, qui en agissant sur le corps fait expectorer !

Et à ceux qui oppose l’argument que ce ne sont pas des plantes natives mais envahissantes…C’est aussi parce que les plantes natives ont été détruites ou ne peuvent faire face à un certain genre de pollution. Malheureusement on voit souvent de belles plantes le long des routes et des chemins de fer, là où c’est le plus pollué! Il ne faut pas oublier que la SNCF passe son temps à désherber…Donc vous êtes envahit par les plantes étrangères…tous ces mots d’ailleurs sont racistes 😉 Alors que dire de la plupart de nos fruits originaires d’autres continents ? Les patates d’Amérique du Sud, Les Tomates d’Amérique Centrale, Les pêches, nectarines, abricots, kakis, kiwis, etc…venus d’Asie, la plupart des fruitiers viennent de Chine, la Pomme du Kazakhstan! etc…etc…On a des fruits exotiques mais pas envahissants ?! Même quand ils sont bourrés d’Agent Orange comme les Ananas du Costa Rica!

On a aussi la connotation de chasse à la sorcière, et surtout c’est toujours la faute de la Nature, jamais celle de l’homme, et souvent la connotation négative sur les Femmes. On a des inondations et c’est la faute de l’eau et des cours d’eau et du temps! Non! Sérieux là ? C’est surtout pas la déforestation ?!!! Ni de l’Agriculture, encore moins des constructions en zone humide, de la modification des cours d’eau…etc…Éric Escoffier (prof de Permaculture) le dit bien :

« Là, où il y a la forêt, il n’y a pas de grêle, pas d’ouragan ni de tempête, pas de désertification, pas de pollution, pas d’érosion, pas de prairies, il y a toujours une température réglée homogène, il n’y fait jamais trop chaud, ni trop froid, le sol ne gèle jamais,  il y pleut toujours ! L’eau y est retenue, filtrée et propre, etc… ».

L’équilibre des sols et l’Homéostasie de la Nature tend toujours vers la Forêt, les mauvaises herbes en sont toujours le début de sa régénération et les ronces d’ailleurs sont l’étape clef qui laisse place aux Bois et ensuite à la Forêt. La ronce creuse profond, empêche les animaux d’accéder aux pousses de jeunes arbres et crée l’espace pour ces arbres pour pousser, en empêchant aussi les autres plantes de pousser. Les mauvaises herbes ne sont pas permanentes ! Elles seront remplacées par d’autres mauvaises herbes, chacune à son tour, va venir rétablir l’équilibre du sol, en apportant différents minéraux, créant différents biotopes et écosystèmes, amenant une faune et une flore différente et une pédofaune différentes aussi. Claude Bourguignon illustre bien maintenant aux travers de ses conférences l’importance de la microbiologie des sols.

Paul Stamets a aussi bien établit l’importance des champignons et des réseaux de mycélium et mycorhizes (voir Mycelium Running). La Permaculture est la parfaite intégration de la Nature avec l’humain. Les pionniers Bill Mollison, David Holgrem et Masanobu Fukuoka l’ont démontré d’une façon extra-ordinaire. Ce qui est extra-ordinaire avec Fukuoka, c’est qu’il a démontré, que les pluies acides tuent les arbres en facilitant l’acidité des sols donc la formation de champignon. Là encore, il ne faut pas pointer du doigt les maladies champignons, ils ne se développent que pour établir un nouveau équilibre et digérer les arbres non-adaptés afin qu’un autre écosystème se mette en place. C’est l’influence de l’humain qui change l’équilibre de la Nature par sa propre pollution et actions. La pluie acide donc ne tue pas, c’est l’humain par son activité de pollution qui acidifie l’air et cette acidité retombe sur les sols et les forêts. L’eau n’est que le vecteur, elle est le sang et la lymphe de la Terre, et on pourrait faire le parallèle avec l’acidification de la lymphe dans le corps et l’acidose du Dr Morse qui se reflète non seulement chez l’humain à l’intérieur mais à l’extérieur. Cette fameuse phrase : « Ce qui est en haut escomme ce qui est en bas », et inversement, cela étant valide pour l’intérieur/extérieur.

Il a démontré aussi qu’en balançant des graines par avion sur des monts désertiques en Grèce ou dans des déserts en Inde, on pouvait reboiser ces endroits ! Il a aussi observé le retour à leur Vraie Nature des plants de riz, ils retrouvent par eux-même leur caractère sauvage si on les laisse se développer…On peut rajouter aussi les travaux de Suzanne Simard (vidéo en anglais) qui prouve que les arbres communiquent entre eux, qu’il y a des Arbres Mères, que les arbres ne sont pas en compétition entre eux mais s’ajustent les uns par rapport aux autres ! Et qu’ils sont en réseau avec le mycélium, par exemple, Hervé Covès explique super bien dans cette vidéo (le cycle du Phosphore) que le mycélium transporte le Phosphore entre les plantes sur des kilomètres…

Masanobu Fukuoka

Tout cela pour expliquer la complexité et simplicité de la Nature, et l’erreur du Néo-darwinisme développé par Aldous Huxley notamment, et l’oubli de Jean-Baptiste Lamarck, pour la théorie de Darwin (coopération vs compétition)…qui sert jusqu’aujourd’hui à l’Eugénisme, très en vogue fin 19ème, début 20ème siècle, qui maintenant est appliqué à tous les niveaux de notre société du 21ème siècle.

Voici la préface de Weeds :

« Il y a beaucoup de livres sur les mauvaises herbes et leurs méfaits, chaque saison voit venir de loin sa campagne anti-mauvaises herbes. On voit apparaitre toutes ces techniques; guerre chimique, mécanique, même des lance- flammes ! (si cela n’est pas de la chasse aux sorcières! ) Ces techniques de guerre mènent la vie dure à l’un des groupes de plantes les plus extra-ordinaires de la Nature. Ces plantes qui sont condamnées parce qu’elles sont marquées au fer blanc « hors-la-loi ». »

« Que les mauvaises herbes, des jardins et du long des routes, eussent un rôle vital et inestimable dans leur écosystème, semble n’avoir aucune valeur aux yeux de la plupart des agriculteurs, scientifiques et jardiniers. Cela ne leur a jamais effleuré l’esprit… »

« L’auteur de ce livre à enseigner la Biologie et la Protection de la Nature pendant prés de 50 ans. Mais il a aussi été l’élève de ces plantes et un observateur hors-pair de ces mauvaises herbes dont il s’est fait une spécialité. Pas seulement en Oklahoma, où il suivi les enseignements des Indiens, mais aussi ailleurs dans le monde — Europe, Inde, Philippines particulièrement. »

« D’après lui, voici, le travail non-exhaustif qu’effectue des plantes comme l’Ambroisie (Vidéo Gérard Ducerf sur L’Ambroisie), l’Amaranthe, Le Pourpier et l’Ortie:

  1. Elles apportent des minéraux, spécialement ceux dont manque le sol, depuis le sous-sol jusque la surface et les rendent disponible aux Cultures. Encore plus important, elles apportent les éléments traces (micro-nutriments, oligo-éléments, minéraux rares).
  2. Utiliser en rotation de cultures, elles cassent les Alios et permettent aux racines de ces cultures de se nourrir en profondeur.
  3. Elles créent un réseau de fibres dans le sol qui va favoriser un bon environnement pour la Pédofaune du sol, augmentant la productivité des sols.
  4. Ils sont des indicateurs de la condition du sol (voir d’ailleurs les travaux de Gérard Ducerf) donc des déficiences et problèmes.
  5. Les mauvaises herbes plongent en profondeur pour se nourrir et travailler le sol, elles ameublissent le sol, afin de mieux supporter la sécheresse, le gel et l’inondation, mieux que les cultures en présence.
  6. Ce sont des accompagnatrices des Cultures qui permettent aux racines de nos plantes domestiquées de se nourrir correctement.
  7. Les mauvaises herbes stockent les minéraux et nutriments qui seraient lavés, emportés, soufflés hors du terrain, spécifiquement des terres labourées, elles les rendent disponible.
  8. Les mauvaises herbes sont une bonne source d’alimentation pour l’humain et leurs troupeaux d’animaux. L’Éditeur approuve la qualité supérieur du Chénopode blanc sur n’importe quelle plante domestiquée, telle l’Épinard.

En remarque, le Professeur Cocannouer ne croit pas que les mauvaises herbes devraient en effet être laissées rampante de partout, en prenant le dessus dans les jardins et les champs. Ce livre démontre comment contrôler leur utilisation. »

D’ailleurs c’est ce que fait la Permaculture.

Ortie – Urtica dioica – Nettle
Pourpier – Portulaca oleracea

Un autre super bouquin, c’est « Invasive Plant Medecine » par Timothy Lee Scott qui défend ce faux concept d’Invasion.

« Ces plantes soignent le sol, il n’y a pas de mauvaises herbes mais que des mauvais sols » — Gérard Ducerf

Conférence et cours de Ducerf sur le sol et les mauvaises herbes.

Ducerf dit : « Désherber c’est comme casser votre thermomètre et votre médicament, vous ne serez plus capable de voir où en est votre terrain et en plus vous supprimez le médicament qui le répare », c’est typique la pensée fallacieuse Allopathique de la Médecine. Le désherbage n’est pas apparu avant 1870 (l’avenue de la Chimie dans toute sa splendeur Eugéniste).

Il y a un lien entre la levée de dormance d’une plante et les propriétés de la plante ! L’Achillée millefeuille germe dans des sols en érosion de matière organique et même physique, elle tiens la terre pour que la vie microbienne se développe et ensuite disparait. C’est un hémostatique très connu, elle arrête les hémorragie donc on peut voir la corrélation entre les 2 ! Hémorragie = Érosion

Achillea millefolium

Le Grand Rumex, Rumex obtusifolius, apparait dans les sols en fort hydromorphisme (compactage humide du sol), le sol à exploser, l’eau à chasser l’air, le sol s’affaisse, il y a libération d’ions Al+++ et Fe+++ toxique, et les bactéries aérobies qui libèrent les Nitrates NO3 disparaissent, laissant place à un milieu en anaérobiose totale où les Nitrates vont devenir Nitrites, NO2, car les bactéries vont prendre l’oxygène directement sur les nitrates. Les bactéries anaérobies transforme la matière carbonée en hydrocarbures directement (huiles, pétrole, charbon), les matières fossiles (non-biodégradable, simple stockage). On a donc des sols très toxiques, qui donnent des plantes toxiques au animaux et humains. Le rumex donc réduit l’intoxication du sol en métaux lourds type Aluminium et Fer et elle a les mêmes propriétés pour l’homme!

La Renouée du Japon ne lève sa dormance que quand il y a des métaux lourds…2 fois introduite en Europe et disparue! Une fois (via la route de la soie) pour le fourrage animale puis ensuite au 18ème siècle pour les jardins, et hop disparue. Maintenant c’est une mauvaise herbe ! Elle a des bonnes conditions pour pousser: des sols pollués! Alors qu’avant c’était pas possible de la garder ! Elle est utilise pour augmenter les défenses des plantes, voir conf d’Eric Petiot. Donc, il faut rétablir la vérité sur les plantes et montrer du doigt l’humain 😉

La petite et la grande Cigüe ainsi que l’Euphorbe vont détoxifier le DTT d’il y a 50-70 ans; et le Datura: le Round-up et le Glyphosate. A noter donc que les plantes hallucinogènes transformeraient la pollution chimique du sol en composant Enthéogènes.

A suivre dans la deuxième partie… Mauvaises Herbes 2, l’Empire contre-attaque…

— Jackfruit —

Source:

Joseph Cocannouer
Gérard Ducerf

Publicités

Un commentaire sur “Les Mauvaises Herbes…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s