Permaculture·santé

Permaculture 0.0

Voici le premier point de la Permaculture (Qu’est-ce que la Permaculture), un point qui est toujours oublié en Permaculture! la Zone 0 : Soi.

Développé en France par Franck Nathié et sa compagne; et Looby McNamara aux US qui fournit des outils comme la communication authentique. Le développement personnel, connais-toi toi-même; ou développement humain; est un facteur négligé de la Permaculture; souvent comme partout d’ailleurs, des personnes qui bouffent n’importe quoi, fument et boivent…donc on va dire que l’Éthique est dur à établir car on n’a chacun soi-même à évoluer avec nos propres limites, problèmes, etc…l’une des barrières numéro 1 étant la Communication…c’est le problème des Communautés alternatives qui ne s’entendent que dans 5% des cas…

Pourquoi les profs de Perma sont surtout anglo-saxons ? Pourquoi quelqu’un comme Steve Read voit bien qu’en France cela ne bouge pas vite ?

Pour cela « Synergie dans les rapports humains » de Franck est un bon départ, une bonne synthèse et je vais en faire les grandes lignes pour commencer car pour moi ensuite cela va passer pour d’autres domaines liés à la Santé (Nutrition, Physiologie, Pollution chimique, électromagnétique, etc…).

Ce qui est aussi l’objet de ce blog, connais-toi toi-même, en comprenant les mécanismes de la vie pour se libérer de l’esclavage, de l’auto-esclavage, de l’ignorance, des croyances, des dogmes, de l’éducation, et du conditionnement. Ici aussi, en devenant autonome, en apprenant, en partageant et faisant la synthèse de tous les chercheurs/trouveurs ignorés par le système et libérés en partie par l’avenue d’Internet. Cette transition d’ailleurs, pas facile, est illustrée par l’avenue du mouvement des Villes en Transition, parti sur une réflexion de la Permaculture d’ailleurs.

Mon observation (outil numéro 1 de la Permaculture) étant pourquoi les gens se la mettent minable lors de Rencontres Permaculture en France ? Pourquoi je ne me sens pas respecter en tant que non-fumeur et non-buveur ? Pourquoi la Permaculture a autant de retard en France ? Pourquoi la Permaculture ne marche pas vraiment en France ? Cela ne vient pas de la Perma, mais de comment nous sommes conditionnés à penser, penser et penser par l’éducation et à ne rien mettre en action. Alors que même l’éducation Anglo-saxone conditionnée est beaucoup basée sur la pratique. De plus en Angleterre, les gens sont ‘disciplinés’ dans le respect de l’autre, ils respectent les queues, dans les réunions personnes ne coupent la parole, etc…du savoir vivre, que le français ne connait pas. Je l’ai mainte fois constaté dans les réunions, ateliers, workshops, etc… Ce qui porte la Permaculture en France sont des auto-didactes, des Visionnaires, des Déconditionnés, des Self-made man ! (Nous avons Pascal Delpienne, Eric Escoffier et Franck Nathié notamment, voir le site de l’UPP et de Brin de Paille car cela évolue rapidement.)

Mais comment aussi intégrer l’autre ? par exemple comment intégrer le fumeur qui a un problème d’addiction ? Les outils de Communication prennent beaucoup de pratique pour être assimilés, il faudrait d’ailleurs les pratiquer sur ce genre de sujet et réflexions aux Rencontres de la Permaculture (qui n’est pas un festival 😉 ). Comment moi qui comprend que l’humain est crudivore/frugivore et qui a les éléments qui le prouvent mais qui demande une longue démarche de déconditionnement fait pour intégrer l’autre qui cuisine (ex: bataille Vegan/Mangeur de viande). La cuisine étant moins gênante (à part qu’on brule les forets pour cela) que la fumée de cigarette pour ma santé. Comme beaucoup de drogues: nicotine, glutamate, aspartame, sucre; l’addict, le drogué, n’est pas en mesure de voir et de reconnaitre son addiction, ce qui rend les choses encore plus problématiques…De plus on ne peut lui retirer son droit et son (faux) plaisir de fumer, il est même souvent impossible d’en discuter.

Comment intégrer les personnes âgées et l’accès handicapé sur les Rencontres alors que le site n’a pas de Design et que les bases de la Perma ne sont pas intégrées par les organismes de Permaculture eux-même ?!

On en a discuté dans un petit groupe de non-fumeurs qui se sentaient exclues, on en a conclu que l’on serait obligé d’exclure ses personnes ne nos fermes/centres permacoles…dans certains cas, même si la perma ou la CNV, la méthode Espère permet d’aider l’autre, on ne peut que s’aider soi-même d’abord; mais par la Communication et l’Éducation Populaire notamment comme la Parole Boxée, on peut se rendre compte des souffrances de l’autre et au moins faire avancer les problèmes…Car si on ne communique pas à l’autre ce qu’on ressent et ce qu’on vit, on n’est pas capable de l’imaginer, ni de l’observer. C’est la puissance d’un outil comme l’Éducation Populaire qui est révolutionnaire et Franck Lepage l’a bien compris.

La bible de la Permaculture par Bill Mollison

A travers l’étude des différents systèmes sociaux, humains et animaux, Franck se rend bien compte qu’on est une espèce communautaire de petit groupe (bref un mammifère). En gros c’est dictature (ou chez nous la dictature démocratique) ou démocratie représentative (Etienne Chouard). Système pyramidal (monoculture) opposé au système horizontaux tribaux (polycultures).

« La Consensualité : La décision au consensus (tous oui) ou par consentement (aucun non) sont des systèmes horizontaux circulaires, bases sur la force collective, la sagesse, l’expérience et la créativité (loi du plus sage et du plus ingénieux au service des besoins de tous).

Ce système a été utilise par les peuples premiers (tribaux) aux quatre coins du monde, pendant des millénaires, Les chefs ou sages, sont des référents détenant une expérience qui ne peut être remise en question car elle est au service du groupe. »

Ne pas confondre l’image que vous avez des tribus véhiculée par Hollywood (les Indiens), les médias, les documentaires, etc…faut lire les bons livres 😉 On ne retourne pas à la bougie.

« L’holacratie et la gouvernance organique sont basées sur le consentement (où personne ne doit dire non et où l’on doit trouver la solution du moment) et pas sur le consensus (où tout le monde doit dire oui et où l’on doit trouver la meilleure solution) qui a tendance à ralentir et bloquer l’entité que le groupe forme (le On, le Nous) au profit de Je. »

« Toutes les grandes civilisations ont un point commun! Elles font passer le bien et les besoins de groupe avant celui de l’individu! Elles négligent les êtres qui la constituent. Alors que dans les systèmes tribaux, les besoins du groupe et de l’individu sont au même niveau. »

Masanobu Fukuoka – La révolution d’un seul brin de paille

Intégrer le « non-agir » de l’immense Masanobu Fukuoka ! Lâcher prise ! Ce que l’on considère comme organisé est désordre et est improductif, Ce que l’on considère comme le Chaos de la Nature est hautement organisé et hyperproductif. Exemple, arrêter de tailler les arbres, lire « La révolution d’un brin de paille ».

« Si nous voulons nous ‘entendre’ les uns avec les autres et créer des communautés viables, il est important de sortir du mode de communication dictatorial qui consiste à opposer sa réalité à l’autre (ne pas écouter, couper la parole, ne pas être clair, ne pas dire ce que l’on ressent par peur de représailles, peur du jugement, croire que l’on a raison, etc…), pour le remplacer par un mode de communication où l’on est présent, attentionné, franc, clair, courageux, bienveillant et créatif. »

« Cessons d’être gentils  ou méchants, soyons Vrais ! «  — Thomas d’Ansembourg —

« Mais la communication profonde et bienveillante (écoute active, reformulation, clarté, conscience et affirmation de nos besoins, prise de décision en consensus, etc…) ne fait pas partie des outils que nous avons appris. Et l’apprendre est aussi simple et complexe que pour apprendre n’importe quoi : lire, marcher, nouer ses lacets, parler, compter ou jouer de la guitare. Il y a à apprendre et à assimiler des bases car ce n’est pas inné, puis à les développer et les pratiquer dans son quotidien. Mais on a souvent tendance à trouver la tâche trop lourde et à oublier les efforts que nous avons faits pour acquérir tout ce que nous savons faire ! « 

La réussite sera liée à la pratique !

« Nous ne sommes pas faits pour vivre dans les structures sociales que nous avons créées (surtout pas dans des structures comme les villes). Les modèles tribaux ont 80 000 ans d’expérience sur le vivre ensemble, ils respectent les besoins des individus et des écosystèmes. Comment créer des structures au développement plus naturel et plus organique ? »

Par l’auto organisation et l’intelligence collective ! (On rejoint la pensée d’Ivan Illich)

« En effet, nos éleveurs (ou dirigeants, si je puis les appeler ainsi) tentent désespérément de nous retirer le pouvoir, l’intelligence et la créativité, en ou désorganisant constamment par l’opposition politique stérile et nous en privant d’intelligence par le mensonge, la publicité, la déresponsabilisation.

C’est à nous d’acquérir l’auto-organisation, l’intelligence individuelle puis collective, la conscience, la créativité, etc…par nos propres moyens car ce n’est pas au berger d’apprendre aux moutons de sortir de l’enclos pour s’auto-élever ! »

Lire tout Ivan Illich !

Dans les systèmes tribaux il y a des rituels d’apprentissage de l’autonomie, de passage à l’age adulte, etc…

Il passe en revue nos besoins fondamentaux (notamment Maslow) :

-Besoins physiques/physiologiques, sécurité/protection, affiliation, confiance/estime soi, accomplissement soi, Être.

-Équilibre/Santé physique, Paix/Sérénité, Amour/Amitié/Partage, Respect/Sagesse, Évolution/Développement Spirituel.

Chaque besoin étant fondamental, vital et légitime. Et malheureusement l’argent peut faussement compenser beaucoup de ces besoins.

De quoi j’ai besoin pour aller mieux ?

Équilibrer besoins d’explorer, de sécurité et d’intégration/Assimilation d’expériences => Besoins evolutionnels.

Que se passe-t-il en moi lorsque mes besoins sont ou ne sont pas comblés ?

Il est important de prendre conscience de ses émotions.

On retombe sur la CNV : observation -> émotions -> besoins -> formulation de demandes/changement.

En appliquant aussi les outils toltèques :

  1. Que votre parole soit impeccable
  2. Quoi qu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle
  3. Ne faites pas de suppositions
  4. Faites toujours de votre mieux
  5. Soyez sceptique, mais apprenez à écouter.
Lire tout Don Miguel Ruiz !

La perte d’autonomie et l’Éducation à combler nos besoins et nous à déresponsabiliser. Elle a crée la dépendance, L’État Patrie, la dépendance de Papa…Il a aussi changer nos valeurs et notre valeur en les remplaçant par des valeurs futiles, la quantité remplace la qualité.

Maitriser le mental et supprimer la petite voix dans la tête! il ‘n’y a pas de bien et de mal mais un équilibrage des forces. Mais il y a une éthique et une ‘morale’.

« Se des-identifier du mental : la séparation de la petite voix, l’Observation si chère au Permaculteur (on peut l’appeler le regard de l’aigle ou la petite mort toltèque), la Présence, la Respiration (habiter son corps, revenir sur ses ressentis, son corps, sa respiration), accepter le changement car il n’y a que cela et observer ses émotions, Surfer! »

« J’écoute, je respire, je reformule, je m’excuse de mal m’exprimer et du faite que c’est un processus d’apprentissage constant, je demande à l’autre comment ou pourquoi, je le remercie. »

« Quand cela ne marche pas ! J’accepte le mouvement, le changement, je le reconnais, cela passe par l’apprentissage continu et la présence afin d’atteindre l’équilibre et la quiétude intérieur. »

« Il est donc impossible d’avoir des problèmes quand on est présent et ouvert car du coup ils n’existent pas quand on accepte simplement la réalité. S’il y a blocage, on reste calme, on accepte la situation (regard de l’aigle), on cherche des solutions, on applique. C’est pour cela qu’en Perma, le problème c’est la solution. »

« Un problème est donc par essence une maladie du mental ou de l’égo qui ne souhaite pas évoluer. »

Il parle forcement d’estime de soi, faut le bosser en atelier ! Le touché aussi! D’où l’importance du massage et thérapies complémentaires. (Il y aura un article spécifique sur le Touché, lire Ashley Montagu, car il y a un gros manque sur le touché depuis la naissance). Il y a du boulot en effet!

« L’Attention vrai est une marque d’amour inconditionnel sans attentes. »

— Jackfruit —

Source :

http://www.foretscomestibles.com

l’ouvrage de Franck Nathié

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s