alimentation·hygiénisme·santé

Lécithine et Soja, ce poison…E322

Dans la suite de la série dédié à Corinne Gouget, j’enchaîne sur le Soja et spécifiquement la Lécithine qui est hyper-addictive et que Corinne dénonçait aussi sur la fin de sa vie. Je me suis surtout rendu compte de l’addiction que pouvait provoquer la Lécithine dans le chocolat et dans les pâtisseries (même celles d’un champion du monde de pâtisserie!). Et du coup je n’achète plus que quelques marques de chocolat qui utilise de la graisse de chocolat. Notamment Bonnat, la marque Kaoka (mais attention pas son chocolat de cuisine), la Marque Dardenne et Bonneterre (mais faut toujours vérifier!). Voir aussi l’article sur les Graisses.

La phosphatidylcholine (PS) par Théodore Gobley, un pharmacien, chimiste et chercheur français, en référence au mot grec Lekithos, qui désigne le jaune d’œuf,  C’est un lipide de la classe des phosphoglycérides, c’est-à-dire un lipide formé à partir d’une choline, d’un phosphate, d’un glycérol et de deux acides gras. Il est connu que la Choline est un neurotransmetteur très important formant l’acétylcholine.

« La phosphatidylcholine est naturellement produite par le foie. Elle est un important constituant de la bile dans laquelle elle émulsionne les graisses présentes dans le duodénum. »

« En tant que phospholipide, elle participe à la membrane des cellules et sert à préserver leur viscoélasticité. Elle est un composant essentiel du système nerveux et constitue près de 30 % du poids sec du cerveau et 15 % des nerfs. »

 » L’acétylcholine, un neurotransmetteur notamment impliqué dans le système nerveux central, résulte de la liaison ester entre la choline et l’acide acétique. »

« De fait, la disponibilité de la choline a un impact profond sur la fonction hépatique, notamment sur le plan épigénétique, puisque le marquage de l’ADN et des histones des cellules hépatiques régule l’expression de leurs gènes »

Lécithine

Numéro E322 donc pour la Lécithine, dans la liste des additifs alimentaires.  Les lécithines sont utilisées comme émulsifiants dans l’industrie agroalimentaire (mélange eau-graisse). Elles sont aujourd’hui majoritairement extraites du soja. La lécithine de soja est un émulsifiant utilisé par exemple dans certaines recettes de chocolat ou de pâtes à tartiner pour améliorer l’homogénéité des ingrédients. Et si non-bio, alors forcément OGM! Et on connait donc la toxicité OGM!

Tiré donc du bouquin, « The Whole Soy Story » (Jeu de mot avec le film « Toy Story« ) du Dr. Kaayla T. Daniel, un bouquin de plus de 450 pages!

La lécithine de graine de Soja est le produit huileux brut qui reste après l’opération de Dégommage des processus industriels d’extraction et raffinement, c’est donc un déchet contenant les résidus des solvants chimiques utilisés et des pesticides, sa consistance varie entre un fluide et un plastique solide, il pue et fermente très vite. Pour l’utiliser il faut l’extraire à l’Hexane.

Elle est utilisée comme émulsifiant pour maintenir la cohésion entre l’eau et les graisses (vendre plus d’eau!) dans la margarine, beurre de cacahuète, chocolat et tous produits chocolatés, glaces, crèmes, formule bébé, etc… Elle allonge aussi la durée de vie du produit, suivant son utilisation. Elle est aussi beaucoup utilisée en cosmétique.

En théorie, le processus d’extraction élimine les protéines de soja pour le rendre hypoallergénique mais en faite non! Il reste au moins 3 composants qui entraînent des allergies, c’est un gros problème en cosmétique, spécifiquement parce que la lécithine est très estimé car huileuse comme la peau et proche de sa composition de paroi cellulaire. Enfin, surtout grâce au Marketing plus qu’autre chose et cela depuis les années 30! En 2001, la FDA a même autorisé la mention « bonne source de choline ». Les études ont toujours été contradictoire, plutôt bonne pour les sources animales, moins sure pour l’origine végétale.

Pour la phosphatidylsérine (PS), c’est le Dr. Blaylock dans son bouquin « Excitotoxins, the Taste that Kills » (Excitotoxine, le Goût qui Tue »), qui pense qu’elle protège de la toxicité du GMS/Glutamate, mais le problème c’est que la version à la vente est en faite d’origine de protéines végétales!

La lysophosphatidyléthanolamine (LPE) est approuvée et utilisée commercialement pour faire mûrir les fruits et comme conservateur (raisin, fraise, myrtille, pomme, tomate, fleurs coupées), elle contrôle des enzymes de sénescence, une application potentielle pour les funérariums.

Symptômes et Problèmes

Goitre, perturbateur endocrinien et hormonal, carcinogène, choc anaphylactique, autres allergies et réactions classiques alimentaires.

Histoire

L’Alternative à la viande!!!

Pour tous les végétariens et vegan et autres végétaliens mais pas pour les Frugivore version Hygiéniste Dr Morse et Régénère! Car ces derniers savent que les protéines sont « toxiques« , c’est des acide-aminés dont on a besoin et cela entre 5 et 10% voir la vidéo de Régénère avec Laurence Desjardins (Voir aussi le mythe des protéines).

Le Marketing commença d’abord par les riches, pour que l’acceptation viennent rapidement dans la société. Puis, bien sûr, hameçonner les consommateurs « santé » fit partie de l’arnaque,  par les Magazines. Aidant, bien sûr, ces dernières années par la mauvaise publicité des produits laitiers et un regain du « ne pas tuer les animaux », et aussi, de la pub, pour des protéines pour les super pauvres!

Et voilà, un nouveau marché, énormissime est créé!

En 1998, la FDA, lui donne un coup de boost en autorisant les mentions « santé », de part quelques études… Mais personne n’a mentionné les faits que les Japonais et les asiatiques avaient des taux plus haut de cancer de l’œsophage, de l’estomac, du pancréas et du foie et des organes de reproduction et de la Thyroïde.

La graine de Soja, un des « 5 grains sacrés » de l’Est avec, le Riz, le Millet, l’Orge et le Blé. Mais le Soja n’est ni un grain, ni une légumineuse. Cela servait plutôt d’engrais et de fertilisant, de plante de couverture et pour le bétail.

Elle vit en symbiose avec le Rhizobiumces bactéries qui capturent l’Azote pour les plantes. Les chinois d’antan (plus de 2500 ans) savait que le Soja était toxique car il contient un inhibiteur de Trypsine (enzyme de digestion) entraînant plein de problemes de digestion (gaz, ballonnements, douleurs, blocages, etc.).

La maîtrise de ce produit commença déjà par le miso (soupe) et autres produits fermentés (sauces soja, poisson), très digestes, puis le natto (du soja pourri! pas plus 1600 ans) et le tempeh (1000 ans). Leurs origines ne remonteraient à pas plus de 1000 ans. Le miso donc au japon vers 500 ap, et en Chine avant vers 900 ap et le tofu vers 164 av, cela aidait les moines à l’abstinence car plein de phyto-œstrogènes. Actuellement la proportion de produits soja en Asie est assez basse,  1,5% des calories des Chinois en 1977. Apparemment le Régime d’Okinawa contient beaucoup de tofu, mais il n’est pas complètement clair au niveau de la quantité ni de la qualité d’ailleurs.

La Soja passe à l’Ouest, arrive en France au XVIIe, c’est le secret des mets à la sauce soja; et il arrive aussi aux USA à la table de Benjamin Franklin. La production est timide en 1907, puis en 1927 par l’Association Américaine du Soja ce s’accélère, puis l’agri-culture du Soja démarre vraiment en 1935.

C’est Harvey Kellogg (eh oui les céréales! un personne très controversé, certainement franc-maçon et eugéniste) qui en fut le premier prophète, puis Henry Ford voulant faire une Soja-mobile (1934)!  Puis dans l’alimentation des soldats allemands, chez les Communistes Russes de 1950 à 1960, même Fidel Castro s’y mis (1984 à 1995)! Aux USA, la bouffe soja était synonyme de bouffe pour pauvres ou hippies!

Voir le fameux film « Soleil Vert« , en anglais « Soylent Green« , voulant dire « Soja-lent ou Silence Vert »

-200: La soupe au grain de soja, Chiang, est le précurseur du Miso en Chine. La sauce soja étant un déchet de cette fermentation (comme peut l’être le petit lait).

-164: Le Tofu est inventé en Chine principalement pour les moines.

600: Les formes anciennes du Miso et du Tofu arrivent au Japon.

1000: Le Natto est inventé au Japon.

1110: Les guerriers Samouraï popularisent les produits Soja.

1279-1368: L’huile de Soja est considérée comme comestible.

1600: Probablement l’invention du Tempeh en Indonésie.

1866: Le lait de Soja apparaît en Chine. Il devient de plus en plus populaire chez les personnes âgées jusque dans les années 20, dans les années 60 pour le Japon.

1928: La première formule bébé au Soja est développée en Chine, mais apparaît pour la première fois aux USA en 1909.

Après 39-45: C’est la porte ouverte à toutes les fenêtres pour le Marketing du Soja.

1997: Le Frankensoy de Mosanto est cultivé en Argentine.

La FDA liste encore le Soja dans sa liste de plantes poison, on y trouve « goitre », « déficiences », « problèmes de croissance », « malabsorption », « perturbateur endocrinien » et « carcinogène ».

Chapitres

Le bouquin a pas mal de chapitres. Sur les types de Soja, la première et deuxième génération de Soja, les huiles et margarines, la lécithine et leurs fabrications. Puis la graisse de Soja qui raccourcit la vie, le sucre complexe du Soja qui fait péter, la protéase inhibitrice de la Trypsine, les Phytates, les Lectines (toxique pour les intestins et le système immunitaire et pleins d’autres choses pas très bonnes, comme la fameuse résistance à la Leptine!), les Saponines et les Oxalates. Puis les métaux lourds, toxicité au Manganèse, au Fluor et à l’Aluminium. La montée des allergies. Les Phyto-œstrogènes, Soja et Thyroïde, Soja et formule bébé (contrôle des naissances), Soja et Reproduction, Soja et Cancer. Voila pour le topo à suivre.

Le reste bientôt j’espère, alors à suivre… et je pense que la lécithine de tournesol est aussi souvent OGM et doit faire pareil… 94% du Soja qui pousse aux USA est d’origine OGM donc pire, problemes de libido et de fertilité, fausse couche, etc.

…si j’étais moi, je ne mangerais ni soja, même bio, et surtout pas de gâteau, pâtisserie, ni chocolat, ni biscuits, même bio, à moins d’être sûr de l’avoir fait vous-même ou de pouvoir contrôler la source…

Carraghénane est un épaississant et gélifiant se retrouvant toujours avec le Soja pour faire plus lait par exemple et beaucoup d’autres trucs industriels, surtout les glaces, crème, bière, yaourt, gâteau, etc… il vient d’algue brune récoltée et cultivée par exemple sur l’île de Nusa Lembongan vers Bali par une population très pauvre. Un substituant des graisses.

Taux élevé d’hormone Parathyroïde PTH, donc perte de Calcium. Les isolats de Protéine de Soja, ou protéines texturées ou hydrolysées (Protéine végétale hydrolysée), donnent la consistance de la viande, une consistance fibreuse, c’est un liant dans les boites de carton d’emballage et peut relâcher des nitrosamines carcinogène dans les aliments.

Ces fibres ne différent en rien du plastique, dur à digérer (non-digestible, juste dur à passer au travers des intestins) et récurent les intestins entraînant inflammation et flatulence. Aussi un additif alimentaire exhausteur de goût, remplace les blancs d’œufs et donc le processus industriel, relâche du Glutamate libre ainsi que de l’Aspartate libre, inclut dans les étiquettes sous le nom ou la mention « Naturel », on peut retrouver tout cela dans le jus d’orange comme stabilisateur des particules en suspension, empêchant la pectine de s’agréger.

Les processus de pression d’huile à froid peuvent entraîner des températures de friction allant jusque 72ºc et ensuite pour la désodorisation de 230ºC, alors attention quand vous lisez huile végétale… Margarine, début 1860, principalement huile de coco et de palme, maintenant à 80% de l’huile de Soja, Maïs et Cottonseed ou Huile de Coton (une horreur), on a donc cette fameuse hydrogénation des acides gras pour donner ces acides Trans (voir ici).

En Inde, l’huile de graine de moutarde et de Colza étaient les huiles traditionnelles de cuisine faisant vivre toute une économie de petits paysans locaux, à l’avenue de l’industrialisation du Soja et des « échanges libres commerciaux », déjà beaucoup d’Indiens se trouvèrent malade à cause de l’adultération de l’huile de graine de moutarde, le gouvernement la bannit!

Autorisant seulement les huiles d’emballage industrielle officielle, la fabrication artisanale fut interdit et mise hors-la-loi sous Acte Pénal Criminel. Toute une économie locale s’écroula, l’huile de Soja remplaça l’huile de graine de moutarde, les USA poussèrent l’importation de leur Soja car il fallait le vendre et l’Inde était un très gros marché, remplaçant aussi les légumineuses dans le Dhal traditionnel (Source: Vandana Shiva, « Stolen Harvest« ).

Hydrogénation: les huiles pas chères sont déjà rancies donc oxydées et toxiques, mélangées avec un catalyseur, l’oxyde de nickel, ensuite injectées de gaz hydrogène dans un réacteur sous des conditions haute pression et forte température (220ºC) lui donnant cette consistance solide mais l’odeur pourrie et la texture bizarre donnent suite à d’autres processus. Des émulsifiant de type savon sont introduit et des amidons sont rajoutés puis haute vapeur pour nettoyer, ‘blanchiment’, coloration, odorisation ou désodorisation, sans oublier les agents anti-mousse, stabilisant, conservateur, anti-cristallisation, etc…

Elle a des applications comme anti-moustique! Si même les moustiques ne l’aime pas, cela veut tout dire!

On y retrouve des HCA, Amines Hétérocyclique, comme les Nitrites, donc mutagène, carcinogène, etc. La combinaison Sauce Soja plus Sucre dans la cuisine entraîne toutes ces odeurs, gout et couleurs des marinades et sauces barbecues, le plus de sauce soja, le plus de HCA, le ketchup, les sauces poissons contiennent de la beta-carboline.

La couleur marron ou barbecue, c’est la caramélisation, Réaction de Maillard, la couleur de votre brioche, du pain, etc. Les Furanones, elles sont mutagènes et cancérigènes, et se retrouvent dans les sauces et les hydrolats de protéines…

Chloropropanols, se retrouve dans les sauces soja, donne le cancer du foie…

Les solvants organiques utilisés sont l’acétone, le benzène, le chloroforme, cyclohexane, éther et Hexane dont tous des produits chimiques dangereux dont les résidus restent dans la bouffe. Et l’industrie a le droit d’avoir ses résidus, aucune mention ou législation officielle ne parlent ou ne mentionnent cela, c’est les traces résiduelles.

Alors Bon Appétit!

Les Isolat de Protéines se retrouvent dans les formules bébés…

— Traduction, adaptation, exploration Jackfruit —

Publicités

Un commentaire sur “Lécithine et Soja, ce poison…E322

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s