Permaculture·plantes

Les Mauvaises Herbes 2, L’Empire contre-attaque…

le sol est vivant
structure du sol
la vie du sol
l’importance de l’eau dans le sol
la vie du sol2
Les plantes et leur cuisine (tous les diagrammes par Gérard Ducerf)
la vie du sol4
Destruction du sol entraine les déséquilibres dans les Sols
la vie du sol3
Des échanges bien complexes

Bon, j’espère que c’est déjà plus clair, on voit l’importance de la vie du Sol, donc du Sol, le Terrain qui prime comme en physiologie, donc forcément les plantes qui s’y développent vont être en relation et en symbiose, une symbiose que nous humains égotiques avons du mal à comprendre. Ce n’est pas n’importe quelle plante qui pousse n’importe où, même si en effet elle a des chances de pousser si vous la plantez. Par contre il en est tout autre pour la graine livrée à elle-même.

Dessine-moi un mouton, je te ferai un désert

Peu à peu l’éleveur (l’esclavagiste) crée le mouton, plus charnu que la chèvre. C’est une pure invention des nomades, que n’a pas de représentant sauvage.

« La nudité de l’Arabie et les grandes pistes du nord-ouest de l’Asie, la stérilité qui se répand comme une tache d’huile sur la Perse, ne peut-être attribuée à aucune autre cause qu’aux habitudes pastorales de ses habitants.

Comme de véritables sauterelles, ils détruisent tous les bois, toute la végétation, jusqu’à modifier le climat lui-même – d’où la nécessité des migrations. Les invasions barbares ont-elles une autre cause? Un étude approfondie dans ce sens nous donnerait vraisemblablement la clé des grandes migrations humaines. Ces nomades détruisent la foret par la hache et le feu, leur chèvres finissent le travail jusqu’aux racines. La chèvre est une hache incendiaire qu’il faut éliminerelles broutent jusqu’aux roches. En Grèce, elles sont aussi nombreuses que les pierres. La destruction des anciennes villes grecques, l’ensablement de leurs ports, n’a pas d’autres raisons que la coupe des arbres de leur montagnes. » — Rorit (ingénieur Ponts et Chaussées) J. Murray, Royal Geographical Journal (1870) pp 463-473.

Pour observer les ravages du surpâturage, il suffit d’aller au parc national du Mercantour. Cela commence par des « chemins de chèvres » qui se creusent en parallèle partout dans la montagne, même sur les champs de cailloux. Puis ils se croisent en losange – c’est à partir de la que le sol décroche, quand il ne reste plus une plante pour le retenir. Le parc naturel est laisse au mouton pour l’estive.

Un particulier qui cueille un chardon bleu des Alpes peut écoper d’une amende de 70 000 euros et d’une peine de prison ferme – quand le mouton le broute et l’agriculteur l’arrose d’herbicide.

Cet Eryngium alpinium figure pourtant sur les panneaux explicatifs des plantes remarquables àù l’entrée du parc…A coté, la grande fétuque occupe le terrain car le sol est mort, ses stolons tracent a la surface de la terre. Dans les Alpes, cette herbe suit les moutons. Elle est vigoureuse et envahissante, alors pour entretenir le parc, il faut plus de moutons. Nous sommes ici au sommet d’une chaine de destruction qui fait boule de neige et culmine dans les catastrophes et les inondations cycliques qui touche jusqu’au Var, en aval.

Non seulement la biodiversité des plantes disparaît, mais comme le sol n’a plus les capacités de capteur l’eau et les nutriments, il est lessivé. Il suffit d’observer le barrage plus bas, qui est continuellement nettoyé de ses alluvions par les pelleteuses. Il faut voir les tas de boues qui sont retirées pour saisir l’ampleur du phénomène.

Pour diminuer la pression du nombre et faire bouger les animaux pour que les plantes et le sol puissent récupérer. Pour cela, la Nature a inventé le loup

Les bergers n’en veulent pas et personne ne veut assumer les conséquences de leur égoïsme (et de tout ceux qui supportent cette Agriculture)…

George Oxley — La fleur au fusil

15107203_10157771234890608_2515025197939915102_n
Labourer à la Dynamite, à la façon Américaine classique…

Labourer à la Dynamite?…les américains l’ont fait!

« Plantez un bâton Croix Rouge Dupont de Nemours tous les trois mètres, allumez la mèche ». BOUM! Le champ est labouré: en quelques secondes, plus une mauvaise herbe.

En 1910, le marché des explosifs accuse un ramollissement passager. Le géant américain de la chimie lance sa nouvelle révolution scientifique pour nourrir le monde : l’Agriculture à la dynamite, « économiser de l’argent, du temps et du travail », « garantir un sol nouveau et riche, plus d’hectares, plus de grandes récoltes ».

— Georges Oxley – La fleur au fusil

La Nature Sait (se défendre)

Vidéo d’Eric Petiot qui démontre et explique que la maladie n’existe pas, que les « cides » ne marche pas et que la Nature sait se défendre; elle sait tout simplement. Que les extraits fermentés de plantes (purin) et autres Huiles Essentielles sont là pour rétablir et aider les ravages fait par l ‘homme et le paysans dans les champs (mais aussi dans son corps). Et au contraire, les « cides » empêchent les plantes de communiquer, modifient l’electro-magnétisme de la plante et le pH du sol; et créer toutes les conditions pour la maladie!

Il confirme que les électrons alcalinisent et qu’ils sont là pour régler les problèmes d’acidité et d’inflammation, comme le Dr Morse le dit pour la physiologie du corps, comme Ober Clint et Jack Kruse le disent pour la connexion à la terre. Eric Petiot dit des choses très très très justes! Il rentre dans la lignée d’Herve Covès, des Bourguignons, de George Oxley et de Gérard Ducerf, par ses travaux extrêmement important; et le fait que ces individus se soient fait virer du système, et ou ont été poursuivi en justice, prouvent bien qu’ils menacent tout le système mafieux en place. 99% de la Science est fausse, basée sur de fausses théories devenues Dogmes, et cela ne sert que le Commerce, la seule loi (juridique) en place sur Terre.

Avec d’autres individus comme Suzanne Simard (communication arbres) et Paul Stamets (Champignon et myco-remédiation) Teruo Higa (Micro-organismes Efficaces ou EM), ils sont entrain de révolutionner le paysages d’Agriculture en faveur de la Permaculture, le problème c’est que la mafia, n’a pas encore trouvé moyen, comme pour Internet au début, pour faire de l’argent avec, les Think Tanks travaillent dur dans l’ombre pour mettre en application, le concept fictif de l’argent à la Permaculture et autres vraies découvertes scientifiques, comme ils l’ont fait pour l’éco-construction (paille) et l’écologie en général, le fallacieux concept du « durable »!

On ne pourra jamais adapter le modèle de l’Agriculture (culture de la mort) à la Nature, car la loi du Commerce est la loi de la mort. On ne peut que changer de paradigme et passer à la Permaculture (culture de la vie).

A la 47 mins, il fait la connexion avec la Tromperie du code Justinien, vers 400 ap, quand la transmission par la parole fut bannie, interdite, punit et que les écrits ont commencés à faire loi! Créant ainsi probablement les Glossateurs ou en tout cas augmentant le nombre des scribes qui à l’époque n’étaient pratiquement que des religieux. Et donc certainement entraînant la création des corporations, afin que celles-ci puissent, en privé, avoir la parole et discuter de tout et transmettre les choses.

Du coup, cela fait la connexion aussi avec l’histoire de l’Homme et l’avenue des pesticides et des merdocs! Les maladies iatrogènes, etc… Ainsi que du système judiciaire honteux que nous avons, l’inquisition, ou plutôt l’acquisition! (mots ayant la même source).

Il explique en gros avec le pouvoir électrique et le pouvoir rotatoire que les molécules de synthèse (la pourriture à venir de la Biologie Moléculaire ou Biologie Synthétique ou de Synthèse, au même titre que les ravages de la nanotech et des OGMs, autres vaccins) et tous suppléments, vitamines de synthèse, merdocs, etc…sont inefficaces, inutiles et même encore pire, complètement stupide! Favorisant encore plus les ‘maladies’!

On peut utiliser l’Ortie et la Renouée du Japon (bouhhh les mauvaises herbes) pour augmenter les défenses des plantes, avant les attaques. En faite, je pense que ce que font les extraits fermentées, c’est qu’ils envoient en effet une information et modifient, enfin rétablissent le courant électrique et l’information, l’énergie potentiel, le Complexe oxydo-réduction-pH, car le trop plein de pollution, les ondes électromagnétiques environnantes, chemtrails et autres « cides » cassent la communication entre les plantes, les séparent (diviser pour mieux régner), les isolent, les transformant quelque part, comme pour l’humain dans les villes, en zombies apathiques.

Sur l’humain la fermentation ne marcherait pas, enfin un peu car les EM marchent, en partie je pense comme peut marcher le Kombucha ou levinaigre de cidre, pour certains individus et sur un temps donnée je pense, mais pas sur le long terme, car Dr Morse dit bien que la fermentation, c’est de la bouffe et de la soupe pour les fungi et autres champi et candidas… donc attention. Je ne pense pas que cela soit un problème pour les plantes car elles font le lien entre le minéral et l’animal et sont en symbiose avec le règne des Champignons.

C’est aussi un processus enzymatique qui est favorisé, car les enzymes fonctionnent aux électrons donc à l’alcalinité, au soleil, à l’eau… (voir la 4ème phase de l’eau et la biologie de la lumière).

Recette Extraits fermentés: 1kg de plante fraîche (et pas sec, question photonique/lumière) pour 10l d’eau de pluie, plus le couvercle flottant (cyporex, chambre à air avec bois dessus ou autres, trou pour dégazage), observer la mousse sur le dessus qui, quand on peut la pousser sur le coté et qu’elle y reste, est le signe que c’est bon, la préparation sentira un peu l’urine de vache, elle doit être très clair, si vert c’est pas assez fermenté, si c’est brun/marron, le stade de putréfaction a commencé et c’est cuit.

Vers 1870 apparaît le terme de mauvaise herbe (Ducerf), certainement avec l’avenue des produits chimique qui doivent être revendus et recyclés comme la dynamite!

On retrouve toujours le Soufre, c’est l’élément de Souffrance, celui qui apparaît dans les protéines qui sont trop nombreuses dans l’alimentation moderne (démystifions les protéines), donc toxiques et putréfient dans leur dégradation. Sulfur en anglais et latin:

De l’indo-européen commun *swelplos (« soufre ») qui donne le gotique 𐍃𐍅𐌹𐌱𐌻𐍃 swibls, l’anglo-saxon swefl, le vieux haut allemand swebal, en allemand Schwefel. Cet étymon indo-européen est un composé ; la première partie du radical est swel (« bruler ») que l’on retrouve dans Σελήνη, Selếnê (« Séléné ») (bizarrement la Déesse de la Lune chez les Grecs), la seconde est peut-être celle qui est dans πῦρ, pûr (« feu »).

De l’indo-européen commun *peh₂ur qui a également donné հուր hur en arménien ancien, paḫḫur en hittite, et fȳr en anglo-saxon (→ voir fire en anglais moderne), le tchèque pýřit se (« rougir »). Nous donnant la racine « Pyro« .

aussi appelée Luna, faisant partie du Culte Mithra, voir la Tromperie du Code Justinien.

On a donc bien l’inflammation, si chère au Dr Morse, causée par les acide-aminés et acide-soufrés (protéines) et par leur dégradation (acide sulfurique, acide nitrique entre autres) ou/et putréfaction: c’est le feu, qui nous fait souffrir de l’intérieur, et qui appelle, par le corps, les mêmes réactions de défenses que chez les Plantes: les symptômes; à l’opposé du concept « maladie » fictif de la merdecine; ces réactions lymphatiques de la lymphe (ce liquide graisseux et huileux qui est un neutralisant d’acides comme l’eau) qui entraînent des enflures et autres gonflements, qui diluent l’acidité et l’inflammation, mais aussi établissent un terrain favorable pour que les fibroblastes puissent commencer le processus de régénération.

C’est pour cela que nous avons besoins de bactéries (enzymes)! Qui travaillent dans les ganglions lymphatique (entre autres) pour amener le pH de 3 à 6, désacidifiant ainsi la lymphe et dégradant ces acides, et voila donc les méfaits des anti-biotiques qui ne sont que des bio-« cides« …

Ducerf explique bien, et simplement, la désertification du Monde que Fukuoka avait déjà remarqué dans les années 70 aux USA, en Grèce, en Inde, etc… Ainsi que les inondations, la destruction des sols, les dégâts de l’Agriculture (intensive ou pas!). Et bien sûr le dogme de la mauvaise herbe.

L’utilisation des machines pour labourer ou tuer le sol, lève la dormance des « mauvaises herbes » vu qu’elles sont là pour régénérer le sol et le détoxifier! Pour que les sols ne soient pas lessiver, les plantes comme l’achillée millefeuille, avec beaucoup de rhizome à maillage, va se réveiller pour retenir la terre! Elle arrête l’érosion. Une fois son travail effectué, elle disparaît…

Donc s’il y en a sur un sol, c’est qu’il y a érosion du sol, et ils ont aussi corréler certaines propriétés médicinales, comme l’hémostase, elle arrête les saignements donc l’érosion dans le corps!

Yarrow en anglais, achillée millefeuille

Quand les paysans sulfatent leurs herbicides pour enlever les coquelicot et les bleuets (qui avec la marguerite forment les couleurs de la France et du Drapeau français) et qu’ils disparaissent, ce n’est pas grâce à l’herbicide mais simplement que les conditions de levée de leur dormance ont changées!

Sur un sol à pH élevé, les Calcicoles comme le Plantin et la Luzerne, prolifèrent car ce sont des sols à calcaire actif. Il rappelle bien que le pH varie durant la journée et l’année, comme pour le corps. Donc même si c’est alcalin, ce n’est pas le pH optimum pour les bactéries.

Les Paquerettes, signification de la décalcification des sols, le calcium est lessivé par la pluie, à cause de la tonte, en conséquence les taux de Potasse et d’Azote augmentent trop! Elles viennent réguler les flux du Calcium et le stocker.

Certaines plantes indiquent un besoin d’oxygène, à cause du compactage des sols par les machines et l’élevage, etc… comme pour la famille des Vergerettes, dont une que j’affectionne particulièrement, la Verge du Canada, pour les reins. Et suivant si les sols sont pauvres en Limon, la battance: comment le sol c’est fait battre et compacter ou si le sol devient trop fin (du sable), alors cela influx sur la dormance des graines aussi.

La Bourse à pasteur aussi révèle le compactage et un manque d’oxygène. Mais c’est l’eau (la pluie) qui chasse le mieux l’oxygène de la terre, car le sol compacté est un sol non poreux, l’eau fuit et ne s’infiltre pas, mais on peut aussi avoir un sol engorgé dans les endroits où l’eau stagne, suivant les pentes.

Erigeron
Verge d’Or

Les Rumex, le cauchemar du paysan, indique aussi la qualité du sol. Soit il y trop d’eau, soit cela est dû au pratique agricole (travail du sol pendant les temps humide), fumier, lisier, purin, déchets urbains (non-compostés)… qui entraîne des hydromorphismes: anaérobie, on a libération d’aluminium Al3+, et le Fer s’oxyde en Fe3+ qui est toxique. Et il se forme aussi des nitrites, et du coup, il n’y a plus de Nitrates (pas les chimiques!) dont les bactéries et le Sol ont extrêmement besoin! C’est un moteur de la vie du sol, alors que les Nitrites sont des poisons violents, acides.

On a ici, le parallèle avec l’hydromorphisme du corps, la pollution à l’Aluminium (Alzheimer, Parkinson, etc…) qui détruit le cerveau, se Fe3+ et cette Al3+ détruisent les membranes lipidiques du cerveau,  notamment les graisses oméga 3 alors que le Chardon est riche en Phosphore assimilable et en Oméga 3! Dont le cerveau a bien besoin! Il dit: « ne mangez pas des Carottes qui poussent dans un champ avec du Rumex, elles seront polluées aux Nitrites ». Et le Rumex est donné aux gens qui ont des intoxications aux métaux lourds, Aluminium, Plomb, et Cadmium. Ces 2 toxiques du sol, Fe3+ et Al3+ sont présent dans les champs de Rumex! Car il est le remède pour les champs et pour les Hommes.

Il remet en place aussi la valeur du temps, le Rumex rétablit l’équilibre du sol entre 3 et 6 ans donc impossible en Agriculture d’attendre pour faire de la tune; cela prend du temps aussi pour que le corps soit détoxiné.

Il parle du fameux Liseron rampant des champs qui indique un excès d’Azote donc de Nitrate, le Liseron grimpant des haies est un excès de Nitrites (encore plus grave) (même nom mais 2 espèces différentes). Trop d’Azote = plus du tout de vers de terre. Le liseron fait les mêmes galeries que les vers de Terre, sont rôle: aéré le sol, etc…donc le Liseron est impossible à éradiquer… Chénopode blanc, lamier pourpre, même combat.

Finalement toutes les nouvelles plantes envahissantes, venant détoxifier les grands pesticides de synthèse, type « Round-up » et néocotinoïdes, sont la Datura, la Petite et Grande Ciguë, l’Euphorbe et le Xanthium. Souvent dû aux Épandages de compost urbain ou de stations d’Épuration. Ces plantes sont « toxiques » surtout hallucinogènes (et chamaniques aussi), spécifiquement le Datura Stramonium. Ce sont des plantes qui détoxifient le pétrole et ses dérivés donc les produits chimiques de synthèse pesticides qui sont dérivés de produits pétroliers.

C’est seulement à partir de 2000 que le DTT remonte et commence à se détoxiner! 75% des laitues de Rungis était contaminées au DTT, à cause des rémanence du DTT des années 50! Même le Tilleul peut-être pollué!

Euphorbe, propriétés anti-cancer, tumeurs, verrues…

L’Humain détruit les sols, les plantes essayent désespéramment de rétablir l’équilibre mais l’Humain détruit aussi ces mêmes Plantes…

Où est l’intelligence? Dans la Plante ou chez l’Homme?

Prochaine article, Episode 3, le Retour de la Revanche.

— Jackfruit —

 

Source:

Gerard Ducerf
George Oxley
Eric Petiot

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s